Détecteurs inductifs Full Inox Chip-Immune

08/11/2018
insensibles aux copeaux de fer, d’aluminium, d’acier inoxydable, de laiton, de cuivre ou de titane.

Les machines de tournage, de fraisage, de perçage ou de meulage de métaux génèrent inévitablement des débris d’abrasion. Pour les capteurs inductifs, qui par leur nature détectent des objets métalliques, ces débris présentent un défi difficile.

Lorsqu’un mélange de lubrifiant et copeaux métalliques recouvre la face sensible, il est possible que les capteurs fournissent des signaux incorrects au système de contrôle. Pour ces applications, le spécialiste de capteurs Contrinex propose désormais sa série de capteurs inductifs Chip-Immune en boîtier M12, M18 ou M30 pour un montage non noyable.

Même recouverts de copeaux de fer, d’aluminium, d’acier inoxydable, de laiton, de cuivre ou de titane, ils détectent de manière fiable des objets constitués de ces métaux. Pour ce faire, le capteur utilise une version légèrement modifiée de la technologie Condet®, celle-ci fonctionne sur la base de courants pulsés dans la bobine et utilise la tension inductive retournée comme signal utile.

Ces capteurs ont un boîtier monobloc en acier inoxydable avec une protection IP68 et IP69K et une plage de température de fonctionnement entre -25°C et + 85°C. Ceci les rend particulièrement appropriés pour une utilisation dans les environnements difficiles de l’industrie d’usinage.

Selon le diamètre du capteur, des distances de fonctionnement de 3, 5 ou 12 mm sont possibles, tandis que la répétabilité varie entre 0,2 et 0,8 mm. Les capteurs fonctionnent à des fréquences de 90, 200 ou 400 Hz. En outre, dans la version PNP, les capteurs comprennent une interface I/O-Link pour la communication avec le reste du système.

En pratique, l’utilisation de ces nouveaux capteurs inductifs permet d’économiser du temps et de l’argent et contribue même à la protection de l’environnement. Pendant la coupe de métaux avec une détection inductive classique, on assure la fiabilité des capteurs par l’élimination régulière des copeaux au moyen d’un jet d’eau.

Cette étape appartiendra au passé grâce aux capteurs inductifs insensibles aux copeaux.

www.contrinex.com